Accueil Fleche-texte-grisBillets Fleche-texte-gris "Périphérique au coeur de l'Europe"
Billets
Date de publication
15/04/11

Auteur(s)
Hans Ibelings

Référence bibliographique
Architectures Wallonie-Bruxelles, Inventaires #0 Inventories, 2001-2010, p. 217

Lien
www.wbarchitectures.be/fr/publications/Inventaires__0/1/
Partager

"Périphérique au coeur de l'Europe"

A10, New European Architecture
A10, New European Architecture
Lorsqu’on la situe dans la perspective européenne adoptée par le magazine A10 New European Architecture ces dernières années, on peut affirmer que l’architecture en Communauté française Wallonie-Bruxelles se porte bien. Depuis les premiers numéros parus à l’hiver 2004/2005, les architectes et l’architecture de la Communauté française Wallonie-Bruxelles ont toujours eu leur place dans un panorama allant de l’Islande à la Turquie, du Portugal à la Russie.
[...]
Jusqu’il y a peu, la Communauté française Wallonie-Bruxelles n’a guère attiré l’attention internationale, ni figuré en bonne place dans le concert des nations. En Belgique fédéralisée, il ne peut être question d’un débat national en matière d’architecture. Conclusion : faute de présence internationale, la Communauté française Wallonie-Bruxelles s’est, dans une certaine mesure, condamnée à l’isolement.
[...]
Sans vouloir surestimer la place d’un magazine d’architecture, il est incontestablement important que certaines créations bénéficient d’une couverture médiatique. Le magazine en est généralement l’instrument. L’univers des médias suscite cependant une rétroaction positive : ce qui est connu le devient plus encore. Au détriment de ce qui ne l’est pas. Les œuvres non médiatisées tombent plus rapidement dans l’oubli.
A10 est l’antidote de l’oubli. C’est une plateforme internationale qui dirige les projecteurs sur la richesse occultée par une élite déjà trop présente.
L’architecture en Communauté française Wallonie-Bruxelles a sa place dans ce contexte : on y frise régulièrement le niveau du chef-d’œuvre. A10 donne notamment la parole aux architectes et bureaux d’architectes Artau, Pierre Hebbelinck, Mario Garzaniti, L’Escaut, LAB[au], Matador, Alain Richard et V+. Un échantillon représentatif des nombreux créateurs qui vont définir dans les prochaines années le visage de l’architecture en Belgique francophone.
Ces architectes ne font pas beaucoup de bruit. Les conditions ne s’y prêtent pas. Mais si Marcel Smets a mis en lumière la prudence flamande et sa prédilection pour la simplicité, l’architecture produite récemment en Communauté française Wallonie-Bruxelles ne cache pas une envie d’aventure, toute modeste soit-elle. Au prix d’une généralisation, les architectes belges francophones sont peut-être plus désireux de se servir de leur art pour apporter le changement que leurs homologues flamands. La nouvelle architecture en Communauté française Wallonie-Bruxelles affiche des signes de résurrection au sens le plus large du mot. Depuis son déclin industriel, la Wallonie traverse une situation socioéconomique difficile. Mais le redressement se profile. L’architecture actuelle y contribue, le manifeste et en est le produit — tout comme à Bruxelles.

Hans Ibelings
est historien de l’architecture et critique. Il est le rédacteur en chef du magazine A10, New European Architecture, qu’il a cofondé en 2004 avec Arjan Groot.

Répertoire