Accueil Fleche-texte-grisActualités Fleche-texte-gris Benoit Moritz et Mathieu Berger : Conférence à New York
Actualités
Date de publication
13/12/19

Date
13/12/2019

Site Internet
/ipk.nyu.edu/events/the-inclusive-enclave-cultivating-urban-togetherness-in-public-interiors/?fbclid=IwAR0EV79OE9kMmXqPMnCHc_BWvfFeAIkjSCUxMEac
Partager

Benoit Moritz et Mathieu Berger : Conférence à New York

Le vendredi 13 décembre Benoit Moritz et Matthieu Berger donneront une conférence à New York à l’Institute for Public Knowledge (New York University - NYU), à l’invitation du Prof. Eric Klinenberg. Une belle opportunité de présenter les travaux qu’ils ont réalisés ces 4 dernières années dans le cadre de Metrolab.

L'Institute for Public Knowledge de l'Université de New York vous invite à participer à une discussion avec Mathieu Berger et Benoît Moritz sur un article qu'ils ont co-écrit intitulé L'enclave inclusive: Cultiver l'unité urbaine dans les intérieurs publics.

La discussion portera sur la présentation du concept socio-architectural de "l'enclave inclusive", récemment développé sur la base de recherches-actions menées dans le laboratoire interdisciplinaire Metrolab Bruxelles. Mathieu Berger et Benoit Moritz définissent l'enclave inclusive comme un espace urbain morphologiquement clos, mais accessible au public, accueillant pour une diversité d'usagers et attentif aux plus vulnérables. Cette notion, qui peut paraître paradoxale, est en fait très nécessaire pour une planification urbaine plus réaliste sur le plan sociologique, plus réfléchie quant aux exigences spatiales et formelles de la convivialité urbaine.

A Bruxelles comme dans d'autres zones métropolitaines, depuis 30 ans, les politiques urbaines visant à renforcer la vie communautaire se sont concentrées sur l'amélioration des "espaces publics", c'est-à-dire des espaces extérieurs/ouverts (places, rues, espaces verts). Selon Mathieu Berger et Benoit Moritz, il semble d'une part, que des attentes excessives aient été placées sur les capacités des espaces ouverts et extérieurs à encadrer la vie publique et à favoriser les interactions sociales et, d'autre part que les "intérieurs publics" aient été sous-estimés dans leur rôle d'infrastructure sociale, dans leur capacité à accueillir, protéger et entretenir la rencontre entre des personnes diverses et non connues.

Mathieu Berger est professeur de sociologie à l'UCLouvain & Metrolab, Bruxelles.

Benoît Moritz est professeur d'architecture et d'urbanisme à l'ULB & Metrolab, Bruxelles et architecte au sein du bureau MSA Architecture et Urbanisme.

Répertoire